Comment assurer un jeune conducteur ?

Comment assurer un jeune conducteur ?
Photo by Andrea Piacquadio on Pexels.com

En tant que parent, vous souhaitez assurer votre enfant qui vient d’obtenir son permis de conduire ? Sachez que la loi vous offre une diversité de possibilité pour y parvenir. Entre la souscription, pour son compte, à une assurance jeune conducteur ou à une assurance conducteur secondaire, vous trouverez la formule la plus convenable. Alors, pour vous aider à opérer ce choix, nous vous proposons de découvrir les caractéristiques de ces types d’assurances automobiles.

Qu’est-ce qu’une assurance auto pour jeune conducteur ?

Hormis la notion de surprime, il n’existe pas à proprement parler une différence entre une assurance auto traditionnelle et une assurance auto jeune conducteur. Pour rappel, une surprime désigne une prime supplémentaire qui s’additionne au tarif de base du contrat d’assurance automobile. Les surprimes s’appliquent lorsque la compagnie d’assurance estime la réalisation du risque plus élevé que la moyenne. C’est pourquoi elle est dans la plupart des cas incluse dans les contrats d’assurance auto jeune conducteur. Aussi, est considéré comme jeune conducteur, tout conducteur dont le permis de conduire a moins de 3 ans ou l’automobiliste qui n’a pas été assuré depuis plus de 3 ans.

Le cas d’application d’une supprime dans une assurance auto jeune conducteur

Les critères de majoration liés au tarif des contrats d’assurance jeune conducteur dépendent d’un certain nombre de facteurs dont notamment le type de véhicule donné. La surprime appliquée par les compagnies d’assurance automobile pour les jeunes conducteurs s’exprime en pourcentage du tarif de référence. Le jeune conducteur devra verser :

  • 100 % maximum du tarif de référence la première année ;
  • 50 % maximum la deuxième année ;
  • et 25 % maximum la troisième année.

Si à l’écoulement des 3 ans, le jeune conducteur n’a connu aucun sinistre dont il est le responsable, alors les surprimes seront supprimées.

Souscrire à une assurance conducteur secondaire pour réduire les couts

Vous devez savoir que chaque compagnie d’assurance dispose de ses propres critères pour fixer ses tarifs en matière d’assurance jeune conducteur. De ce fait, le cout d’une souscription à une assurance jeune conducteur peut varier d’une compagnie à une autre. Pour conter les couts élevés d’une telle assurance à titre principal pour votre enfant, vous pouvez vous orienter vers une assurance secondaire.

En effet, si vous êtes parent d’un jeune conducteur, déclarer votre enfant comme conducteur secondaire présente un réel intérêt économique. L’ajout d’un conducteur supplémentaire sur le contrat de votre véhicule n’est pas très couteux et vous évitera des mauvaises surprises en cas d’accident. Pour ce faire, contactez votre assureur et faites-lui part de votre demande. Il lui reviendra d’accepter ou l’ajout de votre enfant comme conducteur supplémentaire.

Notez toutefois, que votre enfant ne pourra disposer de votre voiture que dans un cadre privé, occasionnellement et que de façon ponctuelle. S’il vise par contre une utilisation très fréquente du véhicule à titre principal, alors vous n’aurez d’autres choix que de souscrire à une assurance auto jeune conducteur.

Quels critères pour déterminer le prix d’une assurance auto  jeune conducteur ?

Si vous décidez néanmoins d’opter pour une assurance jeune conducteur au titre de votre enfant, alors sachez que le tarif tiendra compte des paramètres suivants.

Les antécédents de l’assuré

Ils désignent ici les accidents ou sinistres subis ou engendrés. En cas de sinistre ou d’accident responsable, un malus sera appliqué aux contrats d’assurance. En cas de bonne conduite, votre enfant bénéficiera de bonus. Il pourra même de faire baisser le tarif de son assurance jusqu’à 50 % au bout de 13 années de conduite sans sinistre.

Le véhicule assuré

Notez que les voitures puissantes sont plus facturées que celles d’occasion plus faibles. Pour cause, le prix d’une assurance jeune conducteur est arrimé sur celui de la voiture assurée. Pour une première expérience au volant, choisissez un véhicule d’occasion moins chers que les neufs. Aussi, il sera moins coûteux à rembourser en cas de sinistre. Par ailleurs, identifier une formule d’assurance petit rouleur peut s’avérer particulièrement utile pour réduire le prix de l’assurance jeune conducteur.