Comment se passe l’assurance au kilomètre ?

Comment se passe l’assurance au kilomètre ?
Photo by Moose Photos on Pexels.com

De plus en plus de conducteurs automobiles se tournent vers les assurances au kilomètre. Cette formule d’assurance auto présente un avantage économique immanquable pour tous ceux qui disposent d’un petit budget. Si vous souhaitez emprunter le même chemin mais ne savez pas comment se passe l’assurance au kilomètre, voici pour nos meilleurs éléments de réponses.

Qu’est-ce qu’une assurance au kilomètre ?

Avant d’aborder le fonctionnement d’une assurance automobile, découvrons ce que recouvre la notion d’« assurance au kilomètre ». Celle-ci fait référence aux assurances auto dont la prime est fonction du nombre de kilomètres parcourus chaque année avec un moyen de transport, tel une voiture. L’avantage que présenterait ce type d’assurance serait alors d’ordre économique. Une assurance au kilomètre permet de lier alors efficacité et efficience.

Non seulement vous serez couvert, mais vous ne payerez que le juste prix de ce que vous devez. Par exemple, si vous roulez que très peu avec votre véhicule, alors vous courez logiquement moins de risque d’effectuer un accident. Par conséquent, votre prime d’assurance sera moindre comparativement à une prime d’assurance auto classique. Finalement, l’assurance au kilomètre semble convenir aux conducteurs qui font très peu usage de leur véhicule.

Comment estimer le nombre de kilomètres à parcourir ?

En réalité, bien avant de souscrire une assurance au kilomètre, vous devez calculer votre kilométrage annuel. Cela vous permettra de savoir plus ou moins à l’avance combien de kilomètres vous effectuerez. Aussi, vous devez noter que si vous roulez moins que prévu, la différence vous sera remboursée par la compagnie d’assurance. A l’inverse, si vous roulez plus, vous payerez un supplément. Mais dans la pratique, les compagnies d’assurance auto disposent de tranches prédéfinies (ex 10.000 ou 15.000 km par an).

Nous vous suggérons également de vous renseigner sur le montant à payer par kilomètre supplémentaire, si vous venez à dépasser le kilométrage prédéfini. De même, tenez compte des situations de modification au contrat. En effet, certaines situations comme un déménagement ou le changement de votre lieu de travail, peuvent jouer sur votre kilométrage annuel. Dans ces cas, certaines implications sont à prévoir, car vous pourrez subitement aller au-delà du kilométrage. Ces modifications peuvent alors vous couter cher selon la compagnie d’assurance auto.

Un kilométrage contrôlé !

Vous n’imaginiez sans doute pas que les compagnies d’assurances ne disposent pas de mécanismes pour contrôler le kilomètre parcouru par leurs souscripteurs. En effet, lors de la conclusion de votre assurance auto au kilomètre, vous devez indiquer dans votre formulaire de demande le nombre de kilomètres au compteur de votre véhicule. Grace à cette information, un an plus tard et cela avant l’échéance du contrat, vous serez à nouveau amené à communiquer un nouveau relevé.

C’est donc sur cette base que votre prime sera calculée. Vous devez noter qu’il s’agit d’un passage obligatoire auquel vous ne pourrez vous soustraire. Cependant, gardez en esprit que si vous ne le faites pas ou l’effectuez en retard, votre prime d’assurance pourrait être recalculée sur la base d’un kilométrage plus élevé. Par ailleurs, si vous enregistrez durant votre période de couverture un cas d’accident, votre compteur kilométrique sera contrôlé.

Aussi, rien n’interdit que la compagnie effectue des vérifications inopinées dans le courant de l’année de couverture de votre assurance. En tout état de cause, si vous remarquez que vous roulez plus que prévu, alertez au plus vite votre assureur. Ce dernier vous dira quel sera l’effet de ce changement sur votre prime d’assurance. Toutefois, si vous estimez l’augmentation de la prime inacceptable, alors vous disposez de la possibilité de résilier votre contrat. Vous pourrez par conséquent opter pour une formule plus avantageuse auprès d’une autre compagnie.